jeudi 7 décembre 2017

La bête qui se fouette elle-même

Cela est plus profond mais me fait penser aux divers collaborateurs européens des Nazis, dans les pays occupés, lors de la Deuxième Guerre mondiale.
Et, aussi, aux collaborateurs francophones (surtout québécois) du gouvernement canadien, prêts à toutes les auto-mutilations, linguistiques et intellectuelles, entre autres, pour avoir l'impression (fausse, évidemment) d'exercer un quelconque pouvoir dans la « confédération » canadienne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire