mardi 23 mai 2017

Température du jour à Arvida (23 masi 2017)


Le haïku de la mouche d'urinoir

Crédit photo : Yves Ouellet


Le haïku de la mouche d'urinoir

mouche d'urinoir
elle attend les douches chaudes
de bien des passants


Le monde est fait pour aboutir à un beau livre

https://fr.wikipedia.org/wiki/Amy_Winehouse
Toutes les circonstances de la vie sont des films, des romans, des poèmes, des toiles, des pièces musicales, attendant d'être composés.
« Le monde est fait pour aboutir à un beau livre », écrivait, de manière un peu restrictive,  Stéphane Mallarmé
Pourquoi se questionner davantage sur le sens de la vie ?

Quenouilles Romanov

Je n'avais jamais remarqué ces ampoules en forme de quenouilles, sur le pont Alexandre-III, à Paris.
Mais, comme sur les grands boulevards, il y a, là aussi, tant de choses à voir qu'on ne peut toutes les voir.
Peut-être y ont-elles été mises pour prophétiser que la maison Romanov allait bientôt, selon l'expression, tomber en quenouille, plus précisément sous le règne du fils d'Alexandre III, qui avait bien préparé la chose, pour sa part, en étant russe autocrate comme il l'a été !
Tous les dirigeants russes, immémorialement, ont agi ainsi.
Avec le résultat que vous voyez !
Un zoom sur les si significatives quenouilles ? 


lundi 22 mai 2017

Température du jour à Arvida (22 mai 2017)


Paramotoriste dans le ciel du soir

En début de soirée, hier, 21 mai, un petit bruit de moteur dans le ciel, quelque part.
Regards attentifs : c'était un paramotoriste que ma femme a réussi à photographier alors qu'il passait lentement, au-dessus des branches d'érable en début de feuillaison.
Quelle solitude avec ce bruit d'insecte dans le vaste ciel du soir tombant !
Le voici de plus près avec sa voile rouge : 


Ce qu'est l'amour

https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Edward_Williams
La plus exacte description de l'amour que l'on peut trouver !
John (Edward) Williams est un grand écrivain.

dimanche 21 mai 2017

Température du jour à Arvida (21 mai 2017)


Le dieu de tout le monde

https://fr.wikipedia.org/wiki/Voltaire
Très belle épreuve à laquelle soumettre n'importe quel croyant : choisir entre la croyance associée à la pauvreté* ou bien un confortable trésor !
Mammon sera son dieu !
Il sera le mien, en tous cas (il l'est déjà) !
Il était manifestement celui de Voltaire !
Un tien vaut mieux que deux tu l'auras !
Fin des dictatures et des religions !

* On ne peut soumettre un religieux,  ou un croyant attaché à une religion, à cette épreuve, la religion étant, quant à elle, une croyance (plus ou moins véridique) associée à la richesse : une religion, c'est le meilleur des deux mondes, le ciel (de l'argent) sur la Terre et, virtuellement, dans le ciel.

La fille de Titus, mais pas de Bérénice

C'est la fille de Titus, Julia, trop « aimée » par son oncle Domitien, selon les ragots rapportés avec délectation par Suétone, Tacite et Pline le Jeune, voire Dion Cassius.
Ils haïssaient Domitien, qui a pourtant amené l'économie de l'empire vers des sommets dont on se félicitera pendant le siècle des Antonins, qui a suivi son assassinat.
Bien jolie pour une flavienne, ne trouvez-vous pas ?

samedi 20 mai 2017

Température du jour à Arvida (20 mai 2017)


Un beau diable médiéval

Un beau diable tiré de la « Bible Holkham » (page en anglais au bout de ce lien), écrite, en Angleterre, en franco-normand, vers 1320-1330 (sous Édouard II ou Édouard III Plantagenêt).
Le diable porte une hotte d'âmes dans laquelle on remarque celle d'un moine tonsuré.
On s'étonne de n'y voir aucun mitré et aucun porteur de tiare, puisque, s'il existe un enfer, tous ceux-là y sont, évidemment !
Ils doivent croupir au fond de la hotte, piétinés par les autres damnés, comme ils le méritent !

(Qu'il se rassurent, leur enfer n'existe pas, ni leur ciel !)

La Victoire du pied du Mont Royal

 Crédit photo : Denis-Carl Robidoux

Cette Victoire a été nommée « Renommée », mais c'est une Victoire.
Elle surmonte un monument consacré à quelqu'un que je ne nommerai pas parce que, selon moi, il ne mérite pas ce monument, étant un traître à la nation québécoise que, trompé content (comme dans l'expression « cocu content »), comme tous les collaborateurs québécois du gouvernement du Canada,  et après avoir été patriote en 1837-1838, il a placé les Québécois, par d'arrivistes, veules et ignorantes tractations, sous la domination des héritiers de l'empire britannique au Canada.
Qu'il sombre dans l'oubli où il est déjà.
Les Montréalais appellent cette Victoire « la statue de l'ange » (vocabulaire religieux : la traître Église romaine, par hypocrite calcul, était également en faveur de l'asservissement des Québécois aux héritiers de l'Empire britannique) : gardons ce nom pour le monument entier.
La photo entière, dont la Victoire fait partie, a été prise à l'automne et représente le pied du mont Royal ainsi qu'une partie du centre-ville de Montréal.
La voici :

 Crédit photo : Denis-Carl Robidoux

Voici un zoom sur la Victoire seule : 

 Crédit photo : Denis-Carl Robidoux
 
Que cette publication hâte la venue de la Victoire de la libération !

vendredi 19 mai 2017

Température du jour à Arvida (19 mai 2017)


Le haïku de l'amour silencieux

Crédit photo : Sonia Perron



Le haïku de l'amour silencieux
(inspiré de vers d'Alexandre Pouchkine)

je ne disais rien
puisse un autre vous aimer
de mon amour même

Bâtons d'encens

Crédit photo : Wallace Cheah
  
Ce sont des bâtons d'encens fichés à l'envers pour les faire sécher, près d'une fabrique en Chine.
Je ne savais pas que les bâtons d'encens avaient une couleur aussi belle.
Ce parfum hérité des cérémonies en l'honneur des dieux (voire des basileus et des empereur s)en Grèce et dans l'empire romain (par l'intermédiaire des Perses) et repris, comme toutes les institutions, rite, lois et hiérarchies de cet empire, par l'Église romaine, ne m'a jamais bien plu.
Ces bâtons, qui le portent, me plaisent bien, en revanche, à cause de cette magnifique couleur.

Quand ces fleurs enfin ?

Quand pointeront-elles le nez, ces tulipes qui n'ont point de parfum de fleur ?


Le haïku de la fleur sur sa tige

rouge dans le vent
un oiseau un cerf-volant
la fleur sur sa tige

jeudi 18 mai 2017

Température du jour à Arvida (18 mai 2017)


Gide, je vous hais !

Mon 2e petit-fils, Edgar, 2 ans et quelques (mois), se préparant à faire du sport !
Quel con que ce Gide !
Non seulement il a fait en sorte de refuser l'édition du premier volume de « La Recherche », pour de futiles raisons, mais il a écrit « Familles, je vous hais ! »
Gide, je vous hais !
Aucun jugement, ce pédophile !

Amour de perruches

Bel amour de perruches sur ce vase doré art déco (dit « Ceylan », je ne sais pourquoi) de Lalique, datant de 1924.
Bel amour doré bien improbable !

mercredi 17 mai 2017

Température du jour à Arvida (17 mais 2017)


Trancher la tête d:Holopherne

Je la trouve intéressante cette Judith brandissant le glaive avec lequel elle a tranché la tête d'Holopherne, qu'elle tient par les cheveux de sa main gauche.
A-t-elle, avec cette tête, indiqué la voie à suivre à toutes celles de son sexe devant les hommes de guerre ?

Voire devant tous les barbus ?
Ou tous les hommes ?
Il me semble que c'est une bonne leçon, de toute façon, qu'elle donne.
L'œuvre en terracotta est de  Giovanni della Robbia et date de 1520 mais mérite d'être éternelle !
Que de têtes actuelles on pourrait confier à son habile lame !
Regardez les photos dans les journaux et à la télé : que de belles têtes à trancher par Judith !

Broche et art

Une broche « arbre de vie », imitant celui de Klimt, vendue par la boutique du Metropolitan Museum (ici).
Je dirais qu'ainsi, en métal doré, l'arbre a l'air plutôt figé, mort : pas d'un arbre de vie.
La « chatoyance » de l'arbre de Klimt me semble plus « vivante », dirais-je :
Ne trouvez-vous pas ?

mardi 16 mai 2017

Étoile de saphir

 Crédit photo : Timothy A. Clary/Agence France-Presse

Un arbre de verre nommé « Étoile de saphir » (Sapphire Star), œuvre de Chihuly, toujours au Jardin botanique de New York, ces jours-ci.
Je vous présentais une autre œuvre du sculpteur hier ou avant-hier (ici).

  

Température du jour à Arvida (16 mai 2017)


Nids-de-poules

Un résumé des routes et rues (ici des rues) du Québec, et, en particulier, d'Arvida.
Pour mes visiteurs étrangers, ceci est ce que les Québécois appellent des « nids-de-poules ».
Eh oui, je suis d'accord, cela ressemble plutôt à des nids de dinosaures puisque ceux-ci se reproduisaient comme les poules, étant leurs ancêtres.
Et les stupides administrateurs de villes et routes québécois, eux, se comportent comme des êtres porteurs de cervelles d'oiseaux, en n'ayant pas recours à des recouvrements de routes et de rues plus appropriés.
Des cervelles d'oiseaux depuis longtemps disparus.
Manifestement !