lundi 4 mai 2015

Piano

Ce piano-forte du Metropolitan Museum de New York est l'un des trois qui restent de tous ceux qu'a construits leur inventeur, Bartolomeo Cristofori, dont Google souligne l'anniversaire aujourd'hui par un gribouillage (ou gribouillis), celui-ci :

Je le souligne moi-même car je crois que le piano-forte et, surtout, le piano, qui en provient, constituent l'une des plus grandes inventions instrumentales jamais réalisées.
La musique que nous connaissons, sans le piano, n'existerait pas, ce que je considérerais personnellement comme un grand malheur puisque, entre autres, on n'aurait jamais pu entendre le 2e concerto pour piano en do mineur, opus 18, de Rachmaninov, dont je vous fais entendre le premier mouvement (Moderato) interprété par Hélène Grimaud et l'orchestre de Lucerne, dirigé par Claudio Abbado :


Et combien d'autres géniales compositions pour piano nous n'aurions pas entendues, de Bach à Brahms, Debussy (et Satie), en passant par Mozart, Beethoven, Schubert, Chopin, Schumann, etc.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire