mercredi 1 janvier 2020

Adam et Ève 1932

« Adam et Ève », toile de Tamara de Lempicka (1932).
Le péché originel (que le fiévreux Paul de Tarse qualifiait de « felix culpa ») semble avoir été commis et, pourtant, le couple ne semble pas avoir honte de sa magnifique nudité, malgré ce que disent les Écritures très improprement qualifiées de « saintes » !
Toutes les écritures très improprement qualifiées de « saintes » ne sont que fictions dont se servent les religions pour pouvoir massacrer réciproquement leurs fidèles !
Tant pis pour ceux-ci s'ils se laissent manipuler au point d'adhérer à ces corporations créées uniquement pour faire grassement vivre leurs prélats !
Quant à Adam et Ève, ils ne semblent appartenir ici à aucune religion, bien au contraire !
Bénis soient-ils !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire