dimanche 26 mai 2019

Complots anti félin ?

Décidément, les chats semblent visés par des complots racistes ces jours-ci !
Certains font l'objet d'accusations criminelles de « chants nocturnes » et d'autres, comme ici, sont victimes de réincarnations maléfiques non souhaitées !

Chants ?

Personnellement, je n'appellerais pas cela « chants » !
« Plaintes » ?

samedi 25 mai 2019

Température du jour à Arvida (25 mai 2019)


Les lèvres ecclésiastiques et les sexes des petits enfants

À l'époque de cette revue des Scouts de France (1939), si l'on prend au sérieux les révélations récentes sur les mœurs des membres du clergé, ce n'était pas les lèvres de la Vierge Marie qui se trouvaient ainsi près du pénis de ceux que représente ici le « petit Jésus », mais les lèvres des curés et autres prélats  pervers qui, possédant les âmes en vertu des pouvoirs que leur donne sur les fidèles l'Église romaine, se croyaient aussi les maîtres du corps des enfants (comme de celui des femmes et des autres adultes) pour y prendre le plaisir qui, dans leur esprit tordu, leur était, de droit divin, dû.
À bas à jamais les pouvoirs cléricaux et les religions qui organisent ainsi la domination des âmes et des corps !

Naître et périr

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georg_Wilhelm_Friedrich_Hegel
Je ne sais pas la version originale allemande de cette affirmation.
Peut-être la traduction serait-elle plutôt : « Tout ce qui est né est voué à périr », mais je ne sais !

Coquelicots du printemps de Provence

À l'horizon (au centre), la Montagne Sainte-Victoire que nous avons si souvent contemplée (de plus près) par notre porte-fenêtre de l'avenue Victor-Hugo, à Aix-en-Provence.
Au premier plan l'immense champ de coquelicots du printemps de Provence !
Voici la vidéo dont j'ai tiré la photo :


vendredi 24 mai 2019

Température du jour à Arvida (24 mai 2019)


Le mal est sans remède !

Cela se passe ainsi dans les pays civilisés et vraiment démocratiques.
Aux USA, ils s'entr'égorgent même entre les campagnes électorales !
Le mal y est sans remède !

Pressant désir d'été en février

Au mois de février, le désir d'été était si pressant chez les lecteurs du New Yorker, après déjà 4 mois d'hiver, même à New York, que les rédacteurs du magazine ont imaginé leur page couverture agrémentée d'un jardin tropical ... INTÉRIEUR, (comme vous le voyez ci-dessus) !
Si les hivers post-changements climatiques (remarquez : je ne parle pas de « réchauffement climatique ») sont désormais tous comme celui que nous avons connu cette année (de novembre à mai), je pense que chacun devra recourir au jardin d'été (sinon tropical) à l'INTÉRIEUR  de sa demeure !

La fleur à préserver, mort aux nazis tortionnaires du pissenlit !

Les pissenlits sont essentiels pour la survie des abeilles, les abeilles sont essentielles pour la survie des humains : par conséquent, ceux qui tentent de faire disparaître les pissenlits (par exemple, les Anglo-saxons, et leurs esclaves soumis, pour le bénéfice de leurs pelouses maudites) désirent, au fond, la disparition de l'humanité, ce sont des génocidaires !
Mort aux nazis tortionnaires du pissenlit !

jeudi 23 mai 2019

Température du jour à Arvida (23 mai 2019)


Qui se ressemble s'assemble

Qui s'assemble se ressemble !
Qui se ressemble s'assemble !
Peut-être ce dessin est-il prophétique : nous aurons peut-être un jour (prochain, espérons-le) le plaisir de voir Trump et l'un ou l'autre de ses avocats (ou tous !) dans les cellules voisines d'un pénitencier  !

Inaccessible et chic

Ah ! les femmes art déco de la page-couverture des magazines du temps !
Tellement pudiques et inaccessibles !
Et d'un chic !

mercredi 22 mai 2019

mardi 21 mai 2019

Température du jour à Arvida (21 mai 2019)


Un clocher-mur

Ce sont deux vues de l’église romane Saint-Etienne de Latour-de-Carol, en France, dans les Pyrénées, près de la frontière catalane : je vous présente cette église parce qu'elle a un clocher-mur, genre de clocher dont j'ai appris l'existence dans une émission récente de TV5.
Bonne idée de clocher, je dirais !

Esclavage aboli ?

On se demande s'il y a vraiment eu abolition de l'esclavage quand on voit la porteuse noire (à gauche) et le porteur noir (à droite) des parapluies ouverts pour protéger de la pluie la dame blanche (au centre) !
Dieu que les organisateurs de la chose manquent d'esprit !
(Ou peut-être en ont-ils trop !)

dimanche 19 mai 2019

Température du jour à Arvida (19 mai 2019)


La panthère noire



La reine de Java, la noire chasseresse,
Avec l'aube, revient au gîte où ses petits
Parmi les os luisants miaulent de détresse,
Les uns sous les autres blottis.

Inquiète, les yeux aigus comme des flèches,
Elle ondule, épiant l'ombre des rameaux lourds.
Quelques taches de sang, éparses, toutes fraîches,
Mouillent sa robe de velours.



La Vierge et l'Enfant ?

Vous croyez que cette œuvre représente la Vierge et l'enfant, n'est-ce pas ?
Non, c'est l'impératrice Messaline, 3e femme de l'empereur Claude, portant Britannicus, leur enfant, qui sera assassiné, 11 ou 12 ans plus tard, par Néron
Messaline, quant à elle, sera exécutée sur l'ordre de Claude qui n'appréciait pas qu'elle se soit mariée avec un autre sans avoir d'abord divorcé de lui.
Cette œuvre a sans doute servi de modèle et d'inspiration aux autres œuvres auxquelles vous aviez d'abord pensé.

samedi 18 mai 2019

Température du jour à Arvida (18 mai 2019)



Jouets et cendres



Luths, parfums et coupes, lèvres, chevelures et grands yeux,
jouets que le Temps détruit, jouets !
Austérité, solitude et labeur, méditation, prière et renoncement,
cendres que le Temps écrase, cendres !

Le mièvre évangéliste

Ce serait Jean l'évangéliste, du moins celui dont le véritable auteur de l'évangile attribué à Jean a volé l'identité, avec la complicité de l'Église chrétienne qui voulait à tout prix faire croire que les évangiles avaient été écrits par des témoins directs de la prédication du Galiléen, ce qui, on le sait maintenant, est faux.
Remarquez l'air mièvre (raphaélesque ?) de celui qui, pourtant, est symbolisé par l'aigle qui l'accompagne ici et le remplace ailleurs.
Un aigle mièvre, qui peut avoir imaginé cela ?

Un suprémaciste britanno-blanc couvert de couleurs dans sa statue

Crédit photo : Maxime Deland/Agence QMI

Je suis fort aise que la statue de ce suprémaciste britanno-blanc conservateur, fondateur de la pseudo « confédération » canadienne avec quelques traîtres des nations menacées (afin de mieux faire disparaître tout ce qui n'est pas britannique et blanc dans les territoires de la dite « confédération »), soit tour à tour peinte (et hier notamment) de toutes les couleurs que son ivrogne modèle aurait évidemment méprisées s'il les avait connues.
(Il est vrai que ce vert, que l'on pourrait qualifier de « vert bouteille », va particulièrement bien à ce vulgaire alcoolique).

Menottes fédérales

C'est ainsi que les partisans de la dissolution de l'Europe actuelle représente celle-ci : par des menottes de prisonnier pour les pays qui en font partie !
Représentation qui me semble exacte, vue de loin.
Mais ces menottes « européennes » me semblent aussi une mise en abyme de toute structure fédérale ou confédérale, faite pour enfermer les nations minoritaires dans une prison génocidaire, afin de mieux les faire disparaître.
Toute union comportant une entité centrale dominatrice aux mains d'une majorité ennemie est édifiée contre la vie et la liberté des nations !

vendredi 17 mai 2019

Température du jour à Arvida (17 mai 2019)


Miracle

Apparemment, il n'y a pas qu'à Cana qu'on accomplit des miracles !

La vessie

Ah ! Tous ces organes qui ne se laissent pas oublier !
Chez les humains comme chez leurs petits cousins !

Le sentiment réel de tout ce qui vit

Dieu, Diable ou Rien, qu'importe ! je suis fort aise que ce soit le chat grognon récemment décédé qui transmette, avec son visage universellement connu, le sentiment réel de tout ce qui vit à l'égard du monde comme il va, et cela aux autorités de la vie après la mort, si tant est qu'une telle vie et que de telles autorités existent.
Allez, chat grognon, ne repose pas en paix, balafre-les éternellement avec tes griffes !

jeudi 16 mai 2019

Température du jour à Arvida (16 mai 2019)


Écriture protectrice

Comme dans le film  Kwaidan de Kobayashi (inspiré d'une œuvre de Lafcadio Hearn), des moines ont sans doute couvert le visage et tout le corps de ce jeune homme pour le rendre invisible aux yeux des fantômes qui risquent de le tuer s'il n'obéit pas à leurs désirs.
Mais contrairement à ce qui se passe dans Kwaidan, les moines, ici, n'ont pas oublié les oreilles.
Ils les ont oublié dans l'épisode « Hoichi sans oreilles  », et le jeune homme, Hoichi, voit ses oreilles, visibles par les fantômes, arrachées par ceux-ci, comme vous pouvez le deviner par le titre de l'épisode.
Voici Hoichi tel que vu par les fantômes, avec son corps invisible mais avec ses oreilles visibles, avant que les ceux-ci les lui arrachent (image copiée dans le film-annonce) :


Ararat

Crédit photo : Karen Minasyan/Agence France Presse

Elle me semble magique, cette vue du mont Ararat, symbole de l'Arménie, mais, ironiquement et cruellement, situé en Turquie, lieu du génocide des Arméniens au temps des Ottomans, en cours de restauration de nos jours, sous Erdogan.
L'arche de Noé s'y serait posée, avec tous les couples d'animaux qu'on y aurait sauvés, afin de mieux les exterminer, de nos jours ! 
L'espèce humaine, jadis salvatrice, maintenant exterminatrice, non seulement d'elle-même (comme elle l'a toujours été) mais de toute vie terrestre !

mercredi 15 mai 2019

Température du jour à Arvida (15 mai 2019)


Générique d' « Hercule Poirot »

Ce générique de la série télévisuelle « Hercule Poirot », inspiré du détective d'origine belge d'Agatha Christie, images et musiques, quel art inspiré de la « poétique » art déco !
Quel jeu de David Suchet
Voici trois images que j'en ai copiées :
 


Le cheval Bugatti

Les affiches publicitaires des années art déco (1930 et suivantes), surtout celle de Cassandre, quel art !
Ce cheval qui donne sa tête à une Bugatti, et toutes ces lettres qui s'inclinent sous l'effet de la vitesse , quel art encore !

Ouvriers en colère, en Galilée

Dans une mosaïque romaine du 5e siècle après Jésus-Christ, en Galilée (Huqoq : page en anglais au bout de ce lien), deux ouvriers (sans doute esclaves), de couleurs de peau différentes, en viennent aux mains en utilisant leurs outils.
Leçons : 
1. l'empire romain (sans doute d'Orient) manifestement existait encore et ne suivait pas encore les recettes des mosaïques byzantines ; 
2. la mosaïque illustrant la construction d'une synagogue, on peut en conclure que le judaïsme continuait d'exister en Palestine, près du lac de Tibériade (nommé pour honorer l'empereur Tibère, comme vous le pensez bien).
Voici une vue plus large de la mosaïque :

 

mardi 14 mai 2019

Température du jour à Arvida (14 mai 2019)


Le roi des fauves féroces

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9onard_de_Vinci
Un nouveau dessin retrouvé du visage de Léonard de Vinci, fait par un de ses disciples sur une feuille où Léonard avait dessiné des pattes de chevaux, me permet de livrer une nouvelle pensée du maître.
Pensée que je partage !
 Voici la signature du maître :