jeudi 19 septembre 2019

Température du jour à Arvida (19 septembre 2019)


L'éléphant sur la planète

Cet éléphant de pneus, on pourrait l'appeler,  sur le modèle de l'expression « l'éléphant dans la pièce »,  « l'éléphant sur la planète » !
C'est cet éléphant de pneus, réfléchissez-y bien, qui est le principal responsable de la pollution de notre planète, mais on en parle très peu !
Cette sculpture est une dénonciation et chacun d'entre nous est concerné par elle !

Un zèbre à pois

On s'ébahit, ces jours-ci, de la naissance, au Kenya, d'un petit zèbre à pois, plus précisément d'un zèbre brun à pois blancs, celui de la photo !
Le phénomène serait d'une extrême rareté !
Heureusement pour lui, n'étant pas humain, il ne souffrira pas de la différence qu'il a avec ses congénères : nul ne le discriminera, ni ne l'intimidera !
Le pauvre, s'il était humain et né aux États-Unis voire au Québec, il aurait dû vite s'exiler !
Mais voici le salvator mundi en pied  :


mercredi 18 septembre 2019

Température du jour à Arvida (18 septembre 2019)


Le mannequin qui s'attife des vêtements des autres

Sans doute, le prochain déguisement de Justin Trudeau, le premier ministre sortant du Canada.
Car il n'est, effectivement, que déguisement.
N'étant vraiment rien, comme un mannequin, il s'attife de vêtements qui ne lui appartiennent pas mais qui sont à la mode !
Ici il apparaît sous les traits de la très médiatisée Greta Thunberg, je vous le souligne !

La pensée binaire

Compte rendu de ce livre de Francisco J. Rubia (page en castillan au bout de ce lien) dans « Books » :

La pensée binaire : bonne ou mauvaise ?

Nous autres humains, constate le médecin espagnol Francisco Rubia, semblons tirer un plaisir tout particulier à ordonner le monde selon des oppositions binaires : corps/esprit, droite/gauche, jour/nuit, masculin/féminin. Spécialiste de la physiologie du système nerveux et professeur à la faculté de médecine de l’université Complutense de Madrid, Rubia s’interroge sur les origines et les effets de ce mode de pensée. Dans El pensamiento dualista, « il passe en revue les recherches de neurologues, de sociologues et d’anthropologues qui pointent toutes dans une même direction : l’antithèse est “un schéma très ancien de la perception et de la pensée humaines” », commente Ana Ramírez dans le quotidien en ligne El Confidencial.
 

Et par « très ancien », le neurologue espagnol entend vieux de 40 000 ans. En effet, il fait remonter notre pensée dualiste au paléolithique supérieur, période à laquelle seraient nés l’art et la pensée symbolique. Pour Rubia, le monde n’est pas intrinsèquement structuré selon un principe d’oppositions binaires. Si nous le percevons ainsi, c’est en raison de prédispositions génétiques et de l’ordonnancement de notre cerveau. Certains chercheurs, avance Rubia, prétendent même avoir découvert où se logerait notre capacité à ordonner des éléments abstraits par paires : dans le lobe pariétal inférieur. Cette hypothèse, contestée, découle du constat que des patients souffrant de lésions du lobe pariétal inférieur sont incapables de nommer le contraire d’un mot que l’expérimentateur leur soumet.
 
Quel que soit le siège de la pensée binaire, il n’en reste pas moins qu’elle nous expose à un péril insidieux. « Rubia montre, au travers d’exemples historiques, que les différentes cultures ont tendance à associer aux termes d’une antithèse une valence émotionnelle. Ainsi, le haut est mieux que le bas. Le dedans mieux que le dehors. Le devant mieux que le derrière », souligne la critique d’El Confidencial. De l’opposition binaire à la hiérarchisation, il n’y a qu’un pas, et nous avons tôt fait de diaboliser ce que nous plaçons dans la « mauvaise » catégorie. « La pensée dualiste est caractéristique des idéologies tout comme des croyances et du fanatisme », écrit Rubia. « Je ne pense pas que l’on puisse attribuer plus de victimes à un autre type de pensée humaine », déplore-t-il, faisant allusion aux couples d’opposition funestes juif/non-juif, Hutu/Tutsi, croyant/incroyant…

mardi 17 septembre 2019

Température du jour à Arvida (17 septembre 2019)


Un voiture qui conduira mieux que chacun de nous

Espérons, pour le bénéfice de tous, que la chose arrivera avant que nous devenions trop vieux pour en profiter !
(Page 30 du Figaro d'aujourd'hui, 17 septembre 2019)

Le sol de la « Planète morte »

Peut-être ce sol sera-t-il celui de toute la Terre à la fin du présent siècle !
Pour le moment, c'est celui de la « Vallée de la mort », dans le sud-ouest des USA, mais un jour prochain ce sera peut-être celui de la « Planète morte », notre planète !

lundi 16 septembre 2019

Température du jour à Arvida (16 septembre 2019)


Le boui-boui de Naxos

Crédit photo : Elena Kotisi 

Ce boui-boui de Naxos, en Grèce, n'existait pas quand Thésée a abandonné Ariane sur l'île, lui préférant Phèdre.
S'il avait existé, les légendes grecques seraient peut-être différentes.
Ou peut-être pas, sait-on !
Pour Ariane, Dionysos valait mieux que Thésée, on s'entend !

dimanche 15 septembre 2019

samedi 14 septembre 2019

Température du jour à Arvida (14 septembre 2019)


Ni noirs, ni blancs ?

On ne saurait qualifier ces moutons de « moutons noirs », ni d'ailleurs, de « moutons blancs ».
Peut-être ont-ils des qualités de chacun d'eux !
Espérons-le (moi je penche pour qu'ils aient davantage de qualités de « moutons noirs » ) !
 

Les nuages du mal ?

Crédit photo : ©Bertrand Kulik/L'Internaute

Ce ne sont évidemment pas, selon moi, les « merveilleux nuages » de Baudelaire, qui sont blancs et pleins d'imaginations, ce sont d'inquiétants cirrus noirs qui bleuissent le ciel !
Mais peut-être sont-ils baudelairiens, eux aussi : des nuages du mal, annonçant les catastrophes et les maléfices !

jeudi 12 septembre 2019

Température du jour à Arvida (12 septembre 2019)


Se taire ou gueuler

Et cela permet aux petits chefs de toutes sortes de donner des ordres et de faire ce qui leur passe par la tête !
Gueulez !
C'est aussi pareil dans toutes les langues !


 ON N'EST PAS LÀ POUR SE FAIRE ENGUEULER


Un beau matin de juillet, le réveil a sonné dès le lever du soleil
Et j'ai dit à ma poupée : "Faut te s'couer!
C'est aujourd'hui qu'il pa-a-sse!"
On arrive sur le boul'vard sans retard
Pour voir défiler le roi d'Zanzibar
Mais sur-le-champ, on est r'foulés par les agents.
Alors j'ai dit :


On n'est pas là pour se faire engueuler
on est là pour voir le défilé!
On n'est pas là pour se faire assommer
on est venu pour voir le défilé!
Si tout le monde était resté chez soi, ça f'rait du tort à la République.


Laissez-nous donc qu'on le regarde
Sinon plus tard, quand la reine reviendra
Ma parole, nous on r'viendra pas!


L'jour de la fête à Julot, mon poteau, je l'ai invité dans un p'tit bistrot
Où l'on trouve un beaujolais vrai de vrai, un nectar de premiè-è-re!
On est sorti très à l'aise, et voilà
que j'ai eu l'idée de l'ram'ner chez moi
Mais j'ai compris devant l'rouleau à pâtisserie
Alors j'ai dit :


On n'est pas là pour se faire engueuler,
on est là pour la fête à mon pote
On n'est pas là pour se faire assommer,
on est v'nu faire une petite belote
Si tout le monde restait toujours tout seul


ça serait d'une tristesse pas croyable
Ouvre cette porte et sors des verres
Ne t'obstine pas ou sans ça, le prochain coup,
Ma parole, j'rentre plus du tout!


Ma femme a cogné si fort cett' fois-là qu'on a trépassé l'soir même et voilà
Qu'on se retrouve au paradis vers minuit devant Monsieur St Pie-e-rre
Il y avait quelques élus qui rentraient
Mais sitôt que l'on s'approche du guichet
On est r'foulé et St Pierre se met à râler
Alors j'ai dit :


On n'est pas là pour se faire engueuler
On est v'nu essayer l'auréole
On n'est pas là pour se faire assommer
On est mort, il est temps qu'on rigole


Si vous flanquez les ivrognes à la porte
Il doit pas vous rester beaucoup d'monde
Portez-vous bien, mais nous on s'barre!
Et puis on est descendu chez Satan
Et en bas c'était épatant!


C'qui prouve qu'en protestant quand il est encor' temps
On peut finir par obtenir des ménagements!


Les merveilles

Crédit photo : ©Cavan Images/Offset

Toutes les merveilles de la terre et du ciel devant nos yeux !
Rien d'imaginaire !

mercredi 11 septembre 2019

Température du jour à Arvida (11 septembre 2019)


Un doux baiser que j'eus d'elle

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cl%C3%A9ment_Marot
Un rondeau souvent cité de Clément Marot :


Dedans Paris, ville jolie, 
Un jour, passant mélancolie, 
Je pris alliance nouvelle  
À la plus gaie damoiselle  
Qui soit d'ici en Italie.

D'honnêteté elle est saisie,  
Et crois, selon ma fantaisie  
Qu'il n'en est guère de plus belle 
Dedans Paris.

Je ne vous la nommerai mie,
Sinon que c'est ma grand amie;  
Car l'alliance se fit telle  
Par un doux baiser que j'eus d'elle,  
Sans penser aucune infamie 
Dedans Paris.


La protection de la minorité

https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Camus
À l'intention de quelques stupides dirigeants politiques actuels (et à venir), qui se croient intelligents sans l'être (parmi eux, le premier ministre actuel du Québec) !
Et à l'intention aussi des stupides politiciens du passé (je pense aux politiciens anglais du Canada et à leurs alliés francophones, traîtres, mais à bien d'autres encore, même actuels dans les pays soumis aux religions) qui ont voulu exterminer tous les peuples et tous les individus qui n'étaient pas comme leurs propres concitoyens majoritaires, puisqu'ils appartenaient à une quelconque minorité !

La culture du thé

C'est ainsi que l'on fait la culture du thé au Japon !
Un jour j'ai lu que la cérémonie du thé comportait, pour les Japonais, un aspect mystique, quasi religieux, du même genre que la messe pour les Chrétiens !
La culture de l'ingrédient fondamental de cette cérémonie, si l'on en juge par cette photo, me semble avoir elle aussi, un côté mystique, quasi religieux.

lundi 9 septembre 2019

Température du jour à Arvida (9 septembre 2019)


Le Piékouagami

Dans ma région, le lac Saint-Jean (le « Piékouagami », de son nom originel et autochtone, qu’il devrait, selon moi, retrouver, car c’est le sien, son nom véritable), vu du village autochtone innu de Mashteuiatsh.

Le Colisée la nuit

Le Colisée de Rome, la nuit !
Il manque le marbre, les statues, tant d'autres éléments disparus à cause des déprédations et du temps.
Mais l'obscurité permet de cacher tant de choses : il semble encore beau ainsi !

Les arguments issus de la raison sont inutiles pour convaincre

Le compte rendu de ce livre dans Books :

Il ne sert à rien d'argumenter
La philosophe australienne Eleanor Gordon-Smith s’est postée sur Darlinghurst Road, principale artère du quartier chaud de Sydney, et a essayé de raisonner les hommes qui la sifflaient. Avec cette expérience, réalisée pour le podcast This American Life, elle voulait comprendre ce qui se passe quand quelqu’un change d’avis. Gordon-Smith a déployé toute sa capacité à argumenter, pointant les failles des raisonnements de ses interlocuteurs, apportant des faits contradictoires, pendant plusieurs heures… en vain. Tous lui ont expliqué qu’ils sifflaient les femmes dans la rue parce qu’elles aimaient ça. Aucun des hommes avec qui elle a débattu n’a changé de comportement, ni même voulu la croire. 
De cet échec est né son premier livre Stop Being Reasonable. Elle y « met en pièces » l’idée selon laquelle la seule bonne manière de persuader quelqu’un est d’argumenter rationnellement, note le journaliste Alex Tighe dans The Australian Book Review
Six témoignages de personnes qui ont changé d’avis (un homme qui a quitté la secte dans laquelle il été élevé, une femme qui découvre le passé criminel de son mari…) permettent à Gordon-Smith de montrer le peu d’influence de la logique froide, des démonstrations scientifiques et autres statistiques sur nos choix. L’émotion, l’intérêt personnel, l’ego, eux, jouent. Pour savoir ce qui fera changer d’avis une personne, il faut connaître « la généalogie intime de leurs croyances », précise la philosophe.
« Les théories orthodoxes de la rationalité se fondent sur une image aseptisée du monde pour fonder leur modèle du bon raisonnement », note Jonnie Wolf dans The Observer. « Gordon-Smith adopte une approche hétérodoxe, suggérant qu’on peut découvrir les secrets de la rationalité dans une pensée passionnée brouillonne issue de la réalité. »
Amandine Meunier

dimanche 8 septembre 2019

Température du jour à Arvida (8 septembre 2019)


Les larmes de la douleur

C'est un détail de « L'Homme de douleurs » de Quentin Metsys.
Il date de 1526.
Il appartient au musée Getty !

Vous savez qui c'est, cet « Homme de douleurs » ?
C'est ce Juif de Galilée que ceux qui profitent de sa douleur et de son supplice (en le portant sur leur poitrine notamment), depuis au moins 2000 ans, ont dépouillé de sa religion (la religion juive qu'il n'a jamais abandonnée), de sa nationalité (en le transformant qui en Grec, qui en Romain, qui en Occidental) et de sa condition humaine même (en le proclamant Dieu) et ont, sur lui, établi un pouvoir cruel, dictatorial, meurtrier, et plein de bénéfices et de richesses pour eux.
Ce n'est pas seulement la douleur de son supplice qui cause ses larmes, c'est toutes les douleurs qu'on a infligées aux humains pour profiter de lui, et d'eux, et pour exercer, en se réclamant indignement de lui, un ignoble et monstrueux pouvoir !

La colère de la Terre, notre mère, contre nous

Ouragans, orages, cataclysmes marins ou terrestres ou atmosphériques, tous sont des manifestations de la colère de la Terre, mère de tous les vivants, et contre les vivants qui assassinent les autres (les humains, pour ne pas les nommer), elle dresse violemment tous ces éléments, quitte à ce qu'ils périssent tous avant de faire périr les autres !

samedi 7 septembre 2019

Température du jour à Arvida (7 septembre 2019)


Le temps de cuisson au four des légumes

Un petit tableau utile sur le temps de cuisson au four des légumes, que j'ai pris sur la Toile à cette adresse : « https://www.comment-economiser.fr/temps-de-cuisson-legumes-au-four-le-guide-pratique.html » .

Hommage à Marcelle Ferron

Un hommage à Marcelle Ferron, grande artiste visuelle québécoise, aujourd'hui, illustré par cette image, dans la page de recherche de Google (sans doute accessible seulement au Québec) !
À cette adresse : « https://www.google.ca/ » mais seulement aujourd'hui !

La mirifique performance de Bayer !

Un coup de génie cet achat de Monsanto : la performance de Bayer dans l'empoisonnement de la nature et de l'humanité va encore s'améliorer !