mercredi 11 avril 2018

Le sourire innombrable des vagues de la mer

Le matin du 31 mars, à Torremolinos, j'ai crû avoir photographié, du balcon de notre appartement, ce qu’Eschyle appelait « le sourire innombrable des vagues de la mer ».
Et aussi le 1er avril :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire