mardi 19 mai 2015

Les puissants ancêtres de pantins royaux

Ce sont les gisants des deux souverains français * d'Angleterre dont descendent, en principe **, les souverains anglais actuels : la reine Aliénor d'Aquitaine et le roi Henri II Plantagenêt, son mari.
Ces gisants surmontent leurs tombes  dans l'abbaye de Fontevraud, en France.
Il y a deux autres gisants à leurs pieds, ceux de Richard Cœur de Lion, leur fils, et de la femme de Jean sans Terre, frère et successeur de Richard, Isabelle d'Angoulême.
Voici une vue d'ensemble des quatre gisants :

Et voici le visage du gisant de Richard Cœur de Lion :


Je ne connaissais pas beaucoup de gisants peints avant de connaître ceux-ci.
Je ne peux m'empêcher de penser que l'écaillement des peintures qui les recouvrent symbolise l'érosion progressive du pouvoir des souverains d'Angleterre jusqu'à nos jours, depuis la signature par Jean sans Terre de la Grande Charte.
Aujourd'hui, ces souverains et leur famille ne sont plus, au mieux, que des poupées et des marionnettes au service de la mode, du tourisme et de l'industrie du spectacle et du divertissement.
Ou des pantins que font parler et signer des manants élus devenus, eux, tout-puissants à leur place.

* Français de la France de notre temps, pas de leur France à eux. 

** Il y a des doutes depuis l'analyse de l'ADN de Richard III. Car on aurait découvert, à cette occasion, une naissance bâtarde qui entacherait la légitimité de toute la succession des rois et reines d'Angleterre depuis le Moyen Âge. Mais qu'importe maintenant : ces rois et reines, depuis le renversement de Jacques II (1688), ne règnent pas « par la grâce de Dieu », comme on dit,  mais par la grâce des lois des parlements de manants qui ont procédé à ce renversement et ne sont, pour cette raison, que des usurpateurs légaux!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire