lundi 6 mai 2019

Nul n'est plus esclave que celui qui se croit libre sans l'être !

C'était midi, hier. 
Nous étions à Québec.
Nous passions devant le Palais Montcalm pour aller manger un morceau sur la rue Saint-Jean avant le concert des Violons du Roy, à 14h.
Un petit groupe de gens (ceux de la photo) était rassemblé devant les marches du Palais, des Algériens puisqu'il y avait un drapeau de ce pays et des ballons qui en avaient les couleurs.
Tournés vers les passants, ils écoutaient une chanson enthousiasmante.
Le refrain de celle-ci, plusieurs fois répété avec force, m'a plongé dans une grande honte.
Le voici :


La liberté elle est là-bas dans nos cœurs
la liberté elle ne nous fait pas peur.


Il m'a fait honte, ce refrain, moi qui appartiens à un peuple qui l'a refusée, cette liberté.
Surtout dans la ville où les suffrages en faveur du Non ont permis la victoire des esclavagistes.
Par peur ou par ignorance !
Par peur et par ignorance !
Plus par ignorance, s'il faut en croire l'affirmation de Gœthe selon laquelle « nul n'est plus esclave que celui qui se croit libre sans l'être ! »


P. S. J'ai retrouvé la vidéo de cette chanson : elle est de Soolking et s'intitule « La liberté ». Les paroles ne sont pas tout à fait celles que j'avais cru entendre. Vous pouvez l'entendre ici !
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire