mardi 23 avril 2019

Pauvres vies de cupides

Ce dessin a été fait en 1921 et je ne sais pas ce que son auteur (dont je ne connais rien) voulait signifier en dotant cette jeune femme, d'apparence 18e siècle, d'un groin de cochon (ou de sanglier, si l'on prend les crocs en considération).
Pour moi, sans preuves, elle représente tous ces cupides riches ou richissimes qui, assis sur une montagne d'or, cherchent encore à ajouter de l'or à celle-ci, par exemple, en évitant l'impôt dans les paradis fiscaux ou au moyen d'autres entourloupettes fiscales, ou en passant leur pauvre vie à spéculer ici ou là.
Il y a même des pas si riches qui passent également leur vie à faire les mêmes choses !
Pauvres vies de cupides !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire