dimanche 18 mars 2018

Epcot et ses bénéfices

Pour certaines personnes que je connais (et peut-être pour beaucoup d'autres qui ne sont que partiellement informées), aller à Disneyworld, c'est aller à Magic Kingdom et autres mièvreries sentimentales ou non du Monde de Disney.
Or, il y a autre chose au complexe de Disneyworld de Lake Buena Vista (près d'Orlando) qui n'est ni à Disneyland Californie, ni à Disneyland Paris : c'est Epcot qui est, nous l'avons constaté ma famille et moi, lors de nos deux visites dans les années quatre-vingt, une sorte d'héritier de l'Exposition universelle de Montréal en 1967.
On peut y visiter, en effet, des « pavillons thématiques ( « La Terre », « l'Espace », « l'Énergie », etc.) et des « pavillons nationaux » (moins qu'à Expo 67 mais au moins une dizaine) qui nous permettent de prendre contact avec des questions scientifiques et écologiques et avec les cultures nationales, les langues et les cuisines de certains pays (Mexique, Italie, Chine, Japon, France, États-Unis, Canada, etc.).
Certes, il y a comme un filtre étasunien qui est destiné au public majoritaire étasunien qui fréquente Epcot.

Mais nous avons bénéficié, ma famille et moi, de ce qui nous était présenté à Epcot malgré ce filtre (la conscience et le constat du filtre nous apprend aussi quelque chose) : ces présentations nous ont ouvert l'esprit à certaines réalités culturelles et scientifiques qui nous étaient restées étrangères jusque-là, malgré notre formation universitaire au Québec et en France dans les années soixante.
Et nous croyons que notre fils, tout jeune à cette époque, y a puisé certains éléments de sa formation ultérieure : il est devenu traducteur (portugais, espagnol, anglais vers français) après avoir étudié au Costa Rica et au Portugal, et extrêmement curieux des autres cultures nationales.
(Et il aime les cuisines étrangères)
J'ai décidé, par conséquent, et pour complaire à ma veine didactique, de vous présenter une imparfaite vidéo de YouTube qui présente (mal) certains aspects d'Epcot qui nous ont été utiles :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire