mercredi 13 septembre 2017

Vive le déboulonnage

Ceux qui s'opposent au déboulonnage de statues ou à la « renommination » (si je puis dire) des rues sous prétexte qu'il faut conserver les témoignages de l'histoire ont une vision étriquée de l'histoire : les statues que l'on veut déboulonner sont celles de politiciens et de militaires. On veut nous faire croire que ce sont ces gens qui sont des héros (ou des anti-héros), que ce sont eux qui ont fait l'histoire, et le mouvement en faveur de leur préservation est fondée lui aussi sur cette idéologie.
Or, les véritables et incontestables héros de l'histoire ce sont les savants, les artistes, les philosophes et les écrivains, à la limite les réformateurs, pas les militaires et les politiciens, qui en sont le plus souvent, à mon avis, le rebut.
En militant pour conserver les statues et les noms de rue rendant hommage aux politiciens et aux militaires on vise à camoufler l'histoire véritable et on veut perpétuer ce mensonge.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire