mardi 19 septembre 2017

La fleur-de-lys plutôt que la croix

Elle est l'œuvre de Laurent Rondé.
Ne salivez pas : les pierres sont des fausses, le gouvernement de la IIIe République française ayant vendu les vraies aux enchères, vers 1885.
J'avais aperçu cette couronne au Louvre il y a une décennie ou deux mais, comme je hais ce roi qui a bradé la Nouvelle-France aux Anglais, je ne l'avais pas observée très attentivement.
Avec mépris plutôt !
Mais cette photo me permet de voir quelque chose : la couronne n'est pas surmontée d'une croix, comme celle(s) des rois anglais par exemple, voire comme celle(s) de tous les monarques européens.
Plutôt d'une fleur-de-lys ! 
Une fleur-de-lys à 4 branches !
Quoi, la couronne du « roi très-chrétien » ne comporte pas de croix ?
Peut-être la couronne de Louis XV est-elle la seule couronne royale française ne comportant pas de croix, me suis-je dit.
Le problème est, qu'à l'exception de celle-ci, toutes les couronnes royales ayant servi lors du sacre des rois de France ont disparu à la Révolution, sans doute fondues pour que leur or serve aux basses besognes de Robespierre et de ses sbires.
Comment savoir ?
Il reste des tableaux.
Il y a une couronne dans le tableau de Rigaud représentant Louis XIV en habit de sacre, celui-ci :

La couronne est à gauche, derrière le sceptre que tient négligemment Louis XIV.
Un zoom sur celle-ci :

Pas de croix non plus, une fleur-de-lys, comme sur la couronne de Louis XV.
Je ne vois pas si elle est à quatre branches mais qu'importe.
Vérifions encore.
Le tableau représentant Louis XVI en habit de sacre, d'Antoine-François Callet :

Il y a aussi une couronne dans ce tableau (vous remarquez que Louis XVI a la même attitude relaxe que Louis XIV : il n'aurait peut-être pas dû !).
Un zoom sur la couronne de Louis XVI :

Pas de croix non plus mais une fleur-de-lys, à quatre branches, semble-t-il, comme sur la couronne de Louis XV, dont Louis XVI est le successeur.
Il y a un tableau de Louis XVIII en habit de sacre, comportant une couronne, peint par Robert Lefèvre :

En voici la couronne sans croix et avec fleur-de-lys, qui ressemble fort à celle de Louis XVI :

Il y a enfin Charles X, le dernier roi de France (Louis-Philippe accepta d'être « roi des Français »), qui se prêta lui aussi à un tableau le représentant en habit de sacre (il est de l'atelier de François Gérard) :
(lui, je le hais particulièrement pour l'état permanent de pauvreté dans laquelle il a plongé le peuple d'Haïti, en exigeant du gouvernement de ce pays une somme colossale pour reconnaître son indépendance et rembourser les planteurs esclavagistes qui menaçaient le nouveau pays peuplé de Noirs)

Et voici sa couronne, qui me semble en or blanc mais qui, comme les autres, comporte une fleur-de-lys plutôt qu'une croix, à son sommet (mais pas une fleur-de-lys à quatre branches) :

Il y a même un tableau d'IngresCharles X porte la couronne sur sa tête (un peu plus dorée que dans le tableau de Gérard) :

La fleur-de-lys du sommet y est particulièrement évidente, ne trouvez-vous pas ?
Conclusion : bravo les rois Bourbons (si condamnables par ailleurs) de ne pas avoir, là du moins, ridiculisé l'instrument de supplice de Jésus en le couvrant de pierreries et en lui faisant signifier la souveraineté et la domination, l'inégalité et l'injustice !
Et, peut-être, d'avoir voulu ainsi marquer une certaine indépendance à l'égard du malodorant Saint-Siège !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire