vendredi 22 septembre 2017

« La Femme qui pisse »

J'ai trouvé cette photo dans le courriel que m'envoie chaque jour, à ma demande, le New Yorker.
Si vous pouvez lire la légende vous savez que le tableau est de François Boucher et que son titre est « La Femme qui pisse ou L'Œil indifférent ».
Vous pouvez effectivement y voir comment une femme de qualité pissait au 18e siècle (car on n'avait pas prévu de toilettes dans les châteaux et les palais).
Mais c'est ce que je ressens comme le sans gêne du titre qui me plaît et c'est pour ce titre que je vous présente le tableau.
S'il y a quelque chose qui me plaît (parmi ce qui m'y déplaît) au 18e siècle c'est le sans gêne (un synonyme de liberté) de la langue, perdu, hélas, avec l'inutile révolution bourgeoise qui y a mis fin (comme on peut en juger par l'Angleterre, aussi avancée, ou davantage, en démocratie que la France, et sans révolution).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire