dimanche 30 avril 2017

Liberté

Peut-être ce tableau devrait-il être accroché dans tous les salons québécois et présent sur tous les écrans qui y sont ouverts car cela permettrait peut-être d'allumer éventuellement une petite lueur dans le cerveau obscurci des Québécois.
« Obscurci » car, comme l'écrivait Gœthe, « nul esclave n'est davantage esclave que l'esclave qui se croit libre. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire