dimanche 5 mars 2017

Le temps aux plus belles choses/Se plaît à faire un affront


Un portrait du Fayoum que le temps avait commencé à décomposer, comme il a fait pour le corps du mort dont le visage est représenté.
Ce qui reste du portrait, heureusement, a été sauvé par les archéologues.
Il est désormais plus éternel que nous, dont aucune image ne durera aussi longtemps que lui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire