mercredi 14 décembre 2016

L'invasion des idées

Quand les idées sont libératrices, leur invasion est souhaitable et féconde.
Mais quand elles sont mauvaises, comme celles qui sont nées, à l'heure actuelle, dans la cervelle dévoyée de riches populistes surfant sur l'adhésion d'imbéciles, leur nocivité est plus grande encore.
Ce n'est pas pour rien que Victor Hugo a énoncé sa maxime dans « L'Histoire d'un crime », où il raconte la confiscation du pouvoir en France par un populiste profiteur, Louis-Napoléon Bonaparte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire