mercredi 28 septembre 2016

Le Fort Carillon

C'est le Fort Ticonderoga, construit par les Français et les ancêtres des Québécois, entre 1755 et 1759, et qui fut nommé, en ce temps-là, Fort Carillon.
C'est là qu'eut lieu, en 1758, la bataille de Fort Carillon, l'une des plus grandes victoires, et l'une des dernières, des troupes françaises et « canadiennes » contre les Anglais et les ancêtres des Étasuniens, un an avant la prise de Québec et la conquête de la Nouvelle-France.
Il est maintenant situé dans l'État de New York, près du lac Champlain, et il a dû être restauré car les Français l'avaient brûlé avant de s'en retirer devant l'avance des troupes anglaises en 1759.
En voici une vue rapprochée dans son état actuel :

En voici une reconstitution du temps qu'il s'appelait Fort Carillon :

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Un pur produit Vauban. Ticonderoga, exotique, ce nom emporte on ne sait plus où, et on ne sait plus pourquoi il est resté si longtemps dans un coin de mémoire. En fait, je suis allée là bas,(il y a bien xo ans ) Lac Champlain, Burlington, en venant de Syracuse, mais je n'ai pas vu ce témoin de l'ancienne présence française. En écho,je penserai Ticonderoga/Onondagas, une prochaine fois.

Publier un commentaire