dimanche 17 juillet 2016

Le haïku du détachement


Le haïku du détachement
Inspiré par une réflexion de T. S. Eliot

Ceux que l'on connaît
après trois ans sans les voir
sont des étrangers

P. S. On peut remplacer le « trois » du deuxième vers par l'un ou l'autre des nombres suivants : deux, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, vingt !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire