lundi 6 juin 2016

L'amertume de Charlie Brown

J'imagine qu'on doit se sentir comme le Charlie Brown de l'image (comme les autres images mettant en scène les personnages des « Peanuts », elle est de Schulz) quand, voulant faire simplement connaissance avec quelqu'un pour parler de la pluie et du beau temps et du temps qui passe, on découvre qu'en réalité on est tombé sur quelqu'un qui souffre de la pathologie de Lucy, en plus d'avoir de sombres préjugés (mais n'en a-t-elle pas elle aussi ?).
Imaginez l'inimaginable suivant (cela pourrait faire l'objet d'un film d'horreurs) : non seulement il refuse de vous parler mais fantasme que vous êtes un criminel animé des pires intentions à son égard et à celle de sa famille.
C'est plus que Lucy dans toute la splendeur de sa psycho-pathologie sociale !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire