samedi 19 décembre 2015

Le paradis (et l'oiseau) perdus

L'oiseau dit en anglais : « Je suis un oiseau de paradis, et, il va sans dire, je suis perdu ».
Évidemment, le paradis ne se trouve pas dans cet arrière-cour dont les habitants doivent attendre la mort pour entrer au paradis (laissez-moi les plaindre, car ce paradis n'existe pas), contrairement aux riches qui ont le paradis (le seul qui existe, du moins) de leur vivant !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire