samedi 5 septembre 2015

Poursuites ?

Un plaisantin sans doute.
Ou serait-ce que les autorités jugent les haïkus subversifs ?
Ou les esprits chagrins(j'en connais)  jugent-ils les haïkus sans intérêt ?
Je rapatrie ce mur de Facebook et de Google + et vous le donne vierge pour que vous y affichiez tous les haïkus (ou poème de trois vers) que vous voudrez :

Aucune poursuite à craindre !

5 commentaires:

Dom Collard a dit…

Pour l'amour des haïkus que vous m'avez fait découvrir et enseignés!

Chat blanc sur mon lit
Dans le coeur de la nuit noire
Un ronron grise

Jack a dit…

Bravo !

Dom Collard a dit…

Merci ! Vive la poésie!

Dom Collard a dit…

Oups! il y a une erreur dans le dernier vers. On aurait dû lire :
Un doux ronron grise.

Voilà. C'est corrigé!

Jack a dit…

Je vois que vous connaissez bien le compte malherbien des syllabes dans le vers français.
Chez les modernes, certains comptent la finale muette comme une syllabe.

Enregistrer un commentaire