lundi 7 septembre 2015

Connexions lentes ou inexistantes entre le ciel et la terre

Entre le ciel et la terre, à cette époque lointaine comme maintenant, la vitesse des connexions était très lente, sinon inexistante (peut-être à cause de l'inexistence de l'un des interlocuteurs ... ou des deux !) et, comme maintenant, les messages ne se rendaient pas bien, autant dans un sens que dans l'autre.
De telle sorte que les prophètes, avec leurs faibles facultés mentales et leur folie humaine, étaient obligés d'improviser la plupart des messages (à mon avis, tous) et que seule un minorité d'entre eux, jugés stupides par les autres, n'en profitaient pas pour énoncer des lois et des dogmes qui leur permettaient de satisfaire les bas désirs qui étaient naturellement les leurs : polygamie, pouvoir, or, forces guerrières, sang, massacres, conversions forcées, tortures, bûchers et j'en passe et des meilleurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire