samedi 9 mai 2015

Roses noires

C'est une rose noire naturelle.
Des roses de cette couleur ne poussent qu'à Halfeti, en Turquie, ou dans de la terre de Halfeti emportée ailleurs (avec difficultés).
Elles ne deviennent totalement noires que lorsqu'elles sont écloses.
Et, comme toutes les roses, elles ne durent qu'un matin.
Voici une future rose noire pas totalement éclose à laquelle il reste une lisière de rouge qu'elle perdra bientôt (je la trouve plus belle ainsi, si vous voulez savoir) :


Je me demande quels poèmes auraient faits Ronsard et Malherbe s'ils avaient connu l'existence d'une telle rose.
Dans le poème de Ronsard qui commence par  « Comme on voit sur la branche... », ce n'est certes pas le ciel que la vive couleur de la rose rendrait jaloux, mais la nuit  (vers 3 de la première strophe). Ne croyez-vous pas ?

Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose,
En sa belle jeunesse, en sa première fleur,
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l’arrose;



La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur;
Mais battue, ou de pluie, ou d’excessive ardeur,
Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose.



Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendres tu reposes.



Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,
Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs,
Afin que vif et mort, ton corps ne soit que roses.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire