samedi 30 mai 2015

Génocide

Crédits photo : David Mdzinarishvili/Reuters

Ce sont les armes qu'auraient utilisées les Turcs ottomans pour perpétrer le génocide des Arméniens entre 1915 (voire avant) et 1923 (voire après) : il manque, entre autres, la famine, la strangulation et les poings des génocidaires.

Je me suis toujours demandé pourquoi les gouvernements turcs héritiers d'Atatürk n'ont jamais reconnu et ne reconnaissent pas le génocide puisque, selon la doctrine officielle de la Turquie actuelle, il y a eu rupture entre l'empire ottoman et la république turque.
La rupture ne doit pas être réelle car, si elle l'était, la reconnaissance du génocide serait facile.
La reconnaissance du génocide juif s'est faite en Allemagne, surtout après l'écroulement de l'empire soviétique et la libération de l'est de l'Allemagne.
Elle ne s'est pas faite en Turquie, car il n'y a pas eu dans ce pas une opération de « dés-ottomanisation », ni de « dé-islamisation ».
La Turquie est toujours ottomane d'esprit et, donc, ses habitants sont aussi coupables du génocide arménien que si les sultans régnaient encore à Istanbul.
(D'ailleurs, les sultans ne sont-ils pas revenus au pouvoir à Ankara, en la personne d'Erdoğan ?)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire