dimanche 24 mai 2015

Des petites mains tenant des mitraillettes

Cette page couverture du « New Yorker » date de 1993.
Elle décrivait le futur des garderies et des écoles primaires étasuniennes sans doute à la suite de l'une ou l'autre des décisions folles de la cour suprême de ce pays concernant les armes à feu (je mets des minuscules, tant cette cour ne me semble pas mériter de majuscules, mais quelle institution en mérite aux États-Unis, à part les médias qui s'opposent ?)
Des garderies et des écoles où les enfants viennent armés de mitraillettes.
Car c'est ainsi que les associations de tireurs fous prétendent que les enfants étasuniens doivent se défendre contre les agressions armées et les massacres qui ont lieu de temps à autres, très fréquemment, entre les murs des institutions qu'ils fréquentent.
C'est cela que les associations canadiennes qui tenaient leurs assises annuelles à Montréal le week-end dernier (uniquement en anglais, évidemment) veulent imposer au Québec, appuyées par quelques lèche-culs québécois qui croient ainsi tirer éventuellement des prébendes de leur asservissement aux inqualifiables discours des membres de ces associations et de la majorité des citoyens de ce pays. 
Ces pauvres enfants, on en peut qu'avoir pitié d'eux mais ils sont l'avenir des USA et du Canada, et, hélas, il faut peut-être préférer que ces pays n'aient pas d'avenir, si cet avenir est peuplé de petites mains tenant des mitraillettes !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire