mardi 31 mars 2015

Reliquaire du saint Sang

C'est un brûle-parfum d'origine byzantine (voire perse) qu'on a transformé en reliquaire du saint Sang, à Venise, après que le doge ait détourné la 4e croisade (à destination de Jérusalem) vers Constantinople où on l'avait volé, en même temps que tous les trésors de la ville.
Cela pour que les Croisés puissent rembourser la dette qu'ils avaient contractée à l'égard de Venise qui les transportait sur ses vaisseaux.
Le saint Sang ?
Celui que l'on croyait de Jésus-Christ, comme les milliers de clous de la crucifixion, et les forêts de bois de la croix, et la couronne d'épines que Louis IX (dit saint Louis) a payée l'équivalent de 10 milliards de dollars pour l'avoir à Paris dans la Sainte-Chapelle qu'il fera construire pour l'abriter (en même temps qu'un ou deux clous de la crucifixion), sans doute à un coût sans doute plus élevé encore.
Ce « reliquaire » faisait partie de l'exposition sur Marco Polo qui a eu lieu à Montréal l'an dernier et je m'étais promis de vous le présenter (j'avais oublié jusqu'à présent, mais comme c'est maintenant ce que les Chrétiens appellent la « semaine sainte » ...)

2 commentaires:

jaket kulit a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
cuci sofa a dit…

the best treasure ever.. thanks for share this.. good job :)

Publier un commentaire