samedi 21 mars 2015

Enfer ou ciel qu'importe ...

C'est l'été, c'est un lac entre Saint-Félix d'Otis et Rivière-Éternité.
Tant que j'y suis, je ne le trouve pas mal.
Mais je remarque surtout les moustiques, les vieux papiers sales qu'on y a jetés, la chaleur ou le vent.
Mais quand c'est l'hiver, ce lac et tout ce qui l'entoure est le paradis.
Je ne suis jamais content de rien.
Comme l'humanité, je crois, à laquelle j'imagine appartenir, et qui, sous prétexte de progrès, cherche toujours à tout changer.
Humain, trop humain !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire