jeudi 16 octobre 2014

Une merveille technologique commandée par l'empereur Néron

C'est la reconstitution de la salle à manger tournante (« Cenatio rotunda ») de l'empereur Néron.
C'est ce qui se trouve sous la coupole orange (disons, pour utiliser un vocabulaire impérial, plus digne de la chose, « la coupole d'or bruni »)
Elle était située au-dessus de la « Domus aurea » et de là, l'empereur et des invités (pensons à Pétrone ou à Sénèque ou à Lucain, le neveu de celui-ci) pouvaient voir le panorama qui s'étendait autour d'eux, le Capitole et ses temples, les bâtiments du Palatin, la Sacra Via, le Forum romain, et les autres forums, etc.
Sous la salle à manger, l'énorme machinerie qui, grâce à la puissance de l'eau (le moteur de tout cela était hydraulique), faisait tourner la salle.
Néron en était fier, c'était un tour de force technologique, il l'a même fait graver au revers d'une pièce de monnaie où il l'a fait appeler « Machina Augusti », la « machine d'Auguste » :

Je crois que si les Chrétiens ont tant répandu de calomnies sur Néron, c'est qu'il était amateur de technologie et de machines, dans lesquelles les Chrétiens voyaient une insulte à la divinité et à la nature telle qu'ils la croyaient créée par lui.
Ah ! si l'empereur avait pu nous débarrasser de la domination de l'infâme monothéisme dès ses débuts, quelle reconnaissance il aurait méritée de la civilisation !
Vous pouvez avoir une idée de la technologie utilisée par les architectes de Néron (Severus et Celer, que Tacite accuse d'avoir transgressé les lois de la nature pour construire la « Domus aurea »), dans un petit film du CNRS intitulé « Une folie de Néron », ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire