samedi 23 août 2014

Un pet

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_de_Montaigne
Montaigne aurait pu dire la même chose de l'œuvre de la plupart des philosophes : « il n'en reste qu'un pet. »
Mais je connais des églises, voire des religions toutes entières, à qui il reste d'énormes boursouflures très lourdes et cruelles quoique vides de leur lecture d'Aristote passé à la moulinette de Thomas d'Aquin, ce cousin maudit et fanatique des tolérants Hohenstaufen de Naples et de Sicile.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire