mercredi 13 août 2014

Les millionnaires au ciel et les pauvres en enfer

Un dessin refusé par « The New Yorker » : il aurait sans doute choqué, indigné les lecteurs majoritairement crypto-calvinistes du magazine, descendants des Puritains fondateurs (toujours vivants, toujours dominants) des USA, pour lesquels l'argent n'est pas une catastrophe ou une punition que Dieu a jetée comme une foudre sur les humains, mais, au contraire, la marque de la bénédiction divine.
Tant et si bien que ces possédés du démons croient que plus on a d'argent, plus on est béni de Dieu, plus on est sûr du salut éternel.
Les millionnaires au ciel (et plus près encore de Dieu les milliardaires) et les pauvres en enfer, selon cette théorie tordue et, pour le moins, inspirée par Satan (si cela existe) !
Et ils se disent chrétiens ...
La classe moyenne, pouah ! Qu'est-ce que c'est ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire