lundi 4 août 2014

Le virus Pétain

Eh oui ! Il y a une rue qui porte ce nom de salopard en France, rue du Maréchal Pétain !
(Remarquez que l'abréviation « Mal Pétain » est peut-être involontairement révélatrice : on déambule dans la « rue du Mal Pétain » quand on y déambule).
Comme le virus du sida, cet indéracinable virus du fascisme français (voir interview de Zeev Sternhell ici) sait se cacher et demeurer dormant jusqu'à ce que des circonstances favorables (élection du FN ou une catastrophe de ce genre) lui permettent d'infecter tout le pays, voire l'étranger : le Québec -hiérarchie et curé catholiques obligent- en a été fortement infecté dans les années quarante (beurk !)
C'est en Guadeloupe que ce virus se cache (il serait trop visible en France continentale).
Voici la plaque légèrement modifiée pour être plus explicitement véridique :

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire