mercredi 5 mars 2014

La révolte de Galilée

http://fr.wikipedia.org/wiki/Galil%C3%A9e_%28savant%29
Et moi non plus.
En particulier des sens, mais la raison et l'intelligence ne sont pas à dédaigner non plus
Et vous ?
Surtout qu'en l'occurrence, ce n'est pas Dieu (s'il existe) qui décrétait qu'il ne fallait pas que Galilée se serve de ses sens, de sa raison et de son intelligence, mais des petits Italiens de rien du tout qui, sous prétexte que, par achat de votes, par brigues et par promesses de récompenses sacrilèges (voire par vols et par assassinats), ils avaient pris le contrôle de l'Église romaine, prétendaient faire prononcer à Dieu leur propre parole, évidemment maudite, comme elle l'a toujours été, comme elle l'est encore et comme elle le sera toujours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire