jeudi 9 janvier 2014

La souris Miquette prise au piège

Elle me plaît cette image de Mickey (qu'on appelait, avec raison, au Québec, quand j'étais jeune, « la souris Miquette »).
Elle me semble s'attaquer au « doucereux », au « sucré », au « sentimental », bref, des productions Disney.

Il y a longtemps que je n'ai pas regardé un film Disney ou un dessin animé mais je me souviens qu'à Disney World à Orlando, il y avait une différence palpable entre la pédagogie légère d'Epcot Center et les bons sentiments qui régnaient à Magic Kingdom.
Pour tout dire, il me semblait que les suffrages des foules allaient plutôt vers le « doucereux », le « sucré », le « sentimental » de Magic Kingdom.
Moi-même, je l'aimais !
Moins que la foule mais disons que j'avais certaines faiblesses à son égard.
L'image de la souris Miquette prise au piège me semble me venger de ces faiblesses pourtant miennes.
Je l'ai trouvée ici.

2 commentaires:

David Labrecque a dit…

Disney faisait déjà de la propagande pour l'industrie nucléaire à la fin des années 1950 :

http://www.youtube.com/watch?v=kaVb1xFOU-Y

Aujourd'hui, il vend aux enfants les bienfaits du pétrole :

http://america.aljazeera.com/articles/2014/1/8/radio-disney-s-partnershipwithgasindustryinohiohassomereeling.html

David Labrecque

Jack a dit…

La souris de Disney mérite donc amplement de payer pour ses maîtres. J'aimerais que ceux-ci soient pris dans un piège à humains.

Enregistrer un commentaire