jeudi 23 janvier 2014

La robe papillon bleue de Jean Paul Gaultier

C'est par cette photo d'une robe papillon bleue de Jean Paul Gaultier que la Presse annonce que l'exposition sur le grand couturier, conçue et créée à Montréal par le Musée des Beaux-Arts, et présentée ensuite à San Francisco, Rotterdam, Madrid et Londres, notamment, sera présentée au Grand Palais, à Paris.
(Cette exposition s'appelle « La planète mode de Jean Paul Gaultier. De la rue aux étoiles » et on en parle ici, allez lire l'article si cette exposition vous intéresse).
Moi c'est la robe papillon que j'admire !
Voici un zoom sur elle :

Intéressante, n'est-ce pas ?
Pour un littéraire comme moi, c'est l'équivalent d'un poème !
Voici, pour le prouver, la première partie du poème « Les Papillons » de Gérard de Nerval (vous ne le connaissiez pas, n'est-ce pas ? ce n'est pas un chef-d'œuvre ! ) :

Les Papillons

I

De toutes les belles choses
Qui nous manquent en hiver,
Qu'aimez-vous mieux ? - Moi, les roses ;
- Moi, l'aspect d'un beau pré vert ;
- Moi, la moisson blondissante,
Chevelure des sillons ;
- Moi, le rossignol qui chante ;
- Et moi, les beaux papillons !

Le papillon, fleur sans tige,
Qui voltige,
Que l'on cueille en un réseau ;
Dans la nature infinie,
Harmonie
Entre la plante et l'oiseau !...

Quand revient l'été superbe,
Je m'en vais au bois tout seul :
Je m'étends dans la grande herbe,
Perdu dans ce vert linceul.
Sur ma tête renversée,
Là, chacun d'eux à son tour,
Passe comme une pensée
De poésie ou d'amour !

Voici le papillon 'faune'
Noir et jaune ;
Voici le 'mars' azuré,
Agitant des étincelles
Sur ses ailes
D'un velours riche et moiré.

Voici le 'vulcain' rapide,
Qui vole comme un oiseau :
Son aile noire et splendide
Porte un grand ruban ponceau.
Dieux ! le 'soufré', dans l'espace,
Comme un éclair a relui ...
Mais le joyeux 'nacré' passe,
Et je ne vois plus que lui !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire