vendredi 1 novembre 2013

Le fruit défendu

C'était l'« image de fond » d'un site qui n'était pourtant pas consacré à la nourriture, mais en le voyant et en le téléchargeant je me suis dit « quel fruit érotique ! » que la pêche.
Et, en effet, dans certaines positions, la pêche est bien, me semble-t-il, le plus érotique des fruits.
C'est lui le célèbre « fruit défendu », sans doute, et non la pomme, mauvaise traduction du mot « pomum » latin par les ignares qui ont traduit la Bible à partir du latin et ont traduit le mot latin qui veut dire « fruit » (« pomum ») par « pomme ».
Mais tous n'étaient pas aussi ignares. 
Voici un extrait de l'article de Wikipédia consacré au « fruit défendu » qui le démontre :

Dans plusieurs églises, ou trouve des interprétations de la scène du péché originel avec une grappe de raisin. Voir par exemple les chapiteaux sculptés dans la basilique de Vézelay en Bourgogne, dans la basilique Saint-Sernin de Toulouse, dans l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris, dans la cathédrale de Gérone en Italie ou encore dans la basilique Notre-Dame-du-Port.
La feuille de vigne sert d'ailleurs à cacher la nudité, même sur les arbres portant des pommes. D'autres cas présentent des feuilles de figuier avec des figues, des pommes ou du raisin.
Sur un chapiteau de San Pedro de Roda le fruit défendu est un épi de blé.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire