mercredi 14 août 2013

Le choléra est un symptôme

Le refus de l'Organisation des Nations-Unies de reconnaître sa coupable responsabilité dans l'épidémie de choléra qui a décimé, par sa faute, en Haïti, la population qu'elle était censé aider n'est pas étonnant.
À un moment donné, une institution, une organisation, un gouvernement, une église, un commerce, une industrie, etc.  en vient nécessairement et inéluctablement à se servir soi-même et ses dignitaires, ses hauts et bas dirigeants, ses fonctionnaires, ses prêtres et ses employés quel que soit leur rang plutôt que de servir ceux pour les services desquels il/elle prétend avoir été fondé(e). 
Ici ce sont les Haïtiens qui ont péri par la maladie qu'ont répandue parmi eux ceux qui devaient les sauver.
Pendant deux mille ans ce sont les fidèles chrétiens qui ont sauvé les dignitaires et prélats et l'organisation des églises chrétiennes, les fidèles musulmans qui, depuis Mahomet, ont sauvé les possesseurs du pouvoir dans les pays qui prétendent appliquer la loi d'Allah mais à leur exclusif profit, et ce sont les citoyens qui ont sauvé ceux qui dirigent les gouvernements et les fonctionnaires qui les servent mais surtout pas les citoyens, malgré ce qu'ils clament.
Toutes ces églises, toutes ces religions, toutes ces institutions, toutes ces organisations nient évidemment se servir elles-mêmes plutôt que ceux qu'elles devraient en principe servir mais il suffit de regarder où vivent leurs dirigeants et leurs moindres employés, de voir quelles sont leurs activités (disons leurs loisirs), pour connaître la vérité.
Le choléra répandu par l'ONU à Haïti est une maladie mortelle mais davantage encore un symptôme du phénomène.
(La vérité sur l'ONU est ici, du moins en ce qui concerne Haïti. Elle est partout en ce qui concerne les multiples pays ou régions où, un jour ou l'autre, elle ou n'importe quelle religion, n'importe quel gouvernement (pensez aux interventions du vôtre), n'importe quelle organisation dite caritative, est intervenue ou intervient).

2 commentaires:

orfeenix a dit…

En France nous n' avons pas même été informés de cette épidémie, nos médias sont bien plus monopolisés par des " urgences " comme le mariage pour tous!

Jack a dit…

La Presse elle-même (le quatrième ou cinquième pouvoir, je ne me souviens plus) est davantage intéressée par elle-même et ses acteurs (journalistes, patrons de presse, etc.) que par les évènements qu'elle devrait couvrir.
Cercle narcissique et vicieux là aussi.

Publier un commentaire