vendredi 5 avril 2013

La punition des traîtres

Très bonne nouvelle.
Un peu tardive, plus de 74 ans après la trahison du maréchal mais il n'est jamais trop tard pour bien faire.
On a donné le nom de traîtres québécois à un grand nombre de rues des villes du Québec.
Je me languis du jour où les Québécois feront pour ces noms ce qu'on a fait en France pour celui du honni ex-maréchal.
Je vois parmi ces noms ceux de premiers ministres canadiens et de ministres, ainsi que celui de bien des évêques, archevêques et curés.
(L'article du « Huffington Post » français est ici)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire