jeudi 14 février 2013

Sentiments

Il me semble que cette image illustre parfaitement ce que, de manière maladroite, on veut célébrer en ce jour de la Saint-Valentin : l'union des êtres.
Union fragile qui unit au-delà du corps et qui provient d'un engagement.
Et qui dure parmi les méandres sentimentaux décrits par Helen Fisher dans un paragraphe de la série de Patrick Lagacé consacrée à l'amour, ces temps-ci, dans « La Presse » (ici hier):

Mais Helen Fisher, anthropologue américaine qui consacre ses recherches à l'amour, affirme quelque chose de très déstabilisant pour le couple moderne, souvent fondé sur le je-t'aime-tu-m'aimes-pour-toujours: « Vous pouvez ressentir un attachement profond pour un partenaire de longue date, pendant que vous êtes passionnément amoureux de quelqu'un d'autre. Et, en même temps, être sexuellement attiré par d'autres personnes. Nous pouvons aimer plus d'une personne à la fois. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire