vendredi 7 décembre 2012

Godzillarbre de Noël

La fête de Noël est encore loin mais son cortège d'accessoires et de décorations défilent un peu partout non seulement dans les commerces mais chez les voisins, voire sur votre propre façade.
(Je suis pas mal pisse-vinaigre là aussi : le 1er décembre, j'accroche une couronne à l'extérieur de ma porte, surtout pour faire savoir aux passants et aux voisins que ma femme et moi ne sommes pas des extraterrestres ignorants des coutumes de cette planète ; le 5, j'en accroche une, que je trouve très belle, à l'intérieur, créée jadis par ma belle-sœur -qui nous l'a offerte- et composée de fruits séchés (pommes de pins, noix, etc.) ; le 6 ou 7 j'achète des poinsettias. Puis j'attends autour du 20 ou 22 pour accrocher une guirlande d'étoiles lumineuses et de grosses fleurs de poinsettias artificielles à mon balcon. Cette année, puisqu'un nouvel enfant nous est né, je ferai un arbre de Noël, le 24 ? Tout cela sera rangé le 2 janvier).
Les commerces, ils sont obligés de faire ces décorations car Noël fait leur année : ils doivent vendre pendant ce temps sinon c'est la faillite.
Mais pour les personnes privées il n'y a, me semble-t-il, aucune obligation, du moins si tôt en novembre, de déployer comme elles le font, des orgies de lumières, de personnages gonflables et de guirlandes de toutes sortes devant leur maison et jusque sur le toit.
Heureusement, ce n'est pas encore cette année que je verrai, participant à ces orgies, un « godzillarbre de Noël » comme celui que vous voyez sur la photo et que des Japonais ont cru devoir dresser dans un centre commercial de leur pays si zen, me semblait-il. 
J'aime bien le métissage mais ce mélange de Godzilla et d'arbre de Noël me semble ... disons, sans goût.
Mais qui suis-je pour juger du goût des autres ?
Si j'avais un conseil à leur donner (qu'ils ne suivront pas puisqu'il sont moutonniers comme tous les humains -oui, moi aussi !) c'est d'oublier Noël et de célébrer plutôt les fêtes qui appartiennent à leur culture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire