mardi 27 novembre 2012

Deux citrouilles pleines ... de sens

Je n'aime pas le principe de la « fête » de l'Halloween (fin octobre), où l'on habitue les enfants à utiliser le chantage pour obtenir des bonbons.
Du moins, c'était le principe de la fête à son début, les déguisements visant, comme ceux des auteurs de vols de banque, à dissimuler l'identité des enfants qui procédaient au chantage.
On a tenté en vain de faire en sorte que les bonbons soient remplacés par des fruits.
Ou par de l'argent qu'on devait ensuite remettre à des associations de lutte à la pauvreté.
L'originel principe du chantage a survécu à tout.
La photo que vous voyez ci-dessus, avec son épouvantail qui montre des fesses de citrouille, me semble exprimer parfaitement le sentiment que j'éprouve devant cette fête.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire