dimanche 14 octobre 2012

L'herbe forte

Oui, oui, ce sont les Invalides avec la célèbre coupole.
Il y a aussi les réverbères le long de l'allée.
Mais ce qui m'intéresse c'est l'herbe, au premier plan, qui pousse dans les fentes du trottoir et sur ses bord, dans l'intervalle entre celui-ci et le pavé.
Ce qu'elle me dit, cette herbe, c'est qu'elle est la plus forte et que ce monument, si orgueilleux, elle en viendra un jour à bout si les humains ne l'entretiennent plus même si le coût de cet entretien sera de plus en plus élevé.
Elle me dit que tous les monuments sont promis au destin d'Angkor, voir pire, à celui, poussiéreux, d'Élam, de Ninive et de Sumer, maintenant « de beaux noms vagues » selon l'expression de Paul Valéry et rien du tout (des suites de sons) pour la plupart des habitants de la Terre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire