mardi 30 octobre 2012

Les petites veines de marbre

C'est la main droite du David de Michel-Ange à Florence.
Je voulais vous en faire voir les veines, qui semblent courir sous le marbre de la peau blanche.
Vue ainsi, sans l'énorme statue, elle a perdu sa disproportion.
C'est une main humaine, fragile, belle : elle n'est plus monstrueuse pour s'attaquer au monstre Goliath.
Ce n'est pas grâce à une main ainsi disproportionnée que le berger David a vaincu le monstre mais par son intelligence et son habileté.
Michel-Ange a sacrifié à la fausse idéologie barbare.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire