lundi 10 septembre 2012

La vulgarité universelle

Oui, la première du journal « Libération » était vulgaire aujourd'hui mais les vannes de la vulgarité sont grandes ouvertes sur toute la planète.
Cette vulgarité -la phrase « Casse-toi riche con » est une parodie de l'une des phrases vulgaires dont l'ancien président français
Sarkozy faisait son quotidien public et privé- ce n'est pas «Libération » qui l'a inventée.
Elle nous fait voir rétrospectivement toute la vulgarité de la présidence Sarkozy, indigne de tous ceux qui l'ont précédé dans cette fonction (avait-il vraiment les mêmes partisans que le général de Gaulle ?), et révélatrice de la vulgarité intellectuelle et morale de ceux qui l'ont appuyé et qui, encore aujourd'hui, se réclament de lui.
J'ajouterais : révélatrice de la vulgarité des amis québécois de ce président (consultez la liste des Québécois à qui il a fait décerner la Légion d'honneur, vous y rencontrerez beaucoup de corruption).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire