vendredi 17 février 2012

Mon petit navet chéri

Je ne sais pas si ce mouvement contre la violence faite aux plantes va se répandre.
Et s'il a du succès (mais j'en doute, car il n'a pas comme impitoyable égérie une fripée Brigitte Bardot) je me demande ce que pourront manger les humains.
De l'air?
Personne ne pourra se plaindre ou souffrir d'obésité.
Pourra-t-on éventuellement appeler la personne qu'on aime «ma carotte adorée», «mon petit navet chéri»?

Les temps qui viennent seront peut-être difficiles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire