samedi 11 février 2012

Aucune expérience nécessaire

Le chroniqueur « Fâché noir » est vraiment fâché mais la question qu'il pose mérite d'être posée devant les résultats d'élections des dernières décennies en Occident voire partout ailleurs.
La question ?

Pourquoi se contenter d’être serveuse sexy ou livreur de poulet quand la politique ne demande aucune expérience ?


De toute façon, qui a de l'expérience pour faire de la politique étant donné qu'aucune formation ou expérience spécifique n'est exigée pour en faire ?
Et que les partis politiques préfèrent ceux qui admirent sans état d'âme le chef et sont prêts à le louanger à grands coups de langue !
Ce qu'on appelle au Québec des « poteaux ».
D'ailleurs c'est ce qu'on préfère partout (institutions, entreprises, ministères, etc.) et pas seulement en politique.

On pourrait appeler cela la « dictatorisation » de tout pouvoir.
(La chronique est ici).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire