mercredi 16 novembre 2011

Le diablotin de Notre-Dame et son utile bâton

C'est « la Stryge », la plus célèbre gargouille de Notre-Dame de Paris, sortie, comme toutes les autres gargouilles de Notre-Dame de l'imagination de Viollet-le-Duc inspiré par Victor Hugo, le véritable inventeur de la Notre-Dame que nous voyons à l'heure actuelle.
Mais il y en a une autre que j'ai cherchée en vain et que « Books » décrit ainsi (ici): le « diablotin du grand portail (l’un des préférés de Viollet-le-Duc) qui tire la langue en signe de concentration alors qu’il sodomise un roi avec un bâton…  ».
Un diablotin qui me semble le symbole de mon désir non seulement à l'égard des rois mais aussi à l'égard de ceux qui agissent comme ceux-ci et n'en sont pourtant pas (je songe au premier ministre canadien -que je surnomme « Queen Harper » et qui le mérite- ou à tel ou tel président ou premier ministre européen sorti ou bientôt sortant) : les sodomiser avec un bâton!
(J'espère que cela ne leur ferait pas plaisir).
J'aimerais bien en avoir une photo (c'est du diablotin que je parle) que je cherche en vain sur la Toile et que je m'en veux de ne pas l'avoir cherché pour le photographier lors de mon plus récent séjour à Paris.
Si un visiteur pouvait me faire le plaisir de m'en faire parvenir une pour que je puisse vous présenter cet aimable diablotin.

P.S. Ma patiente et dévouée épouse m'a déniché cette gargouille sodomisante. Elle ne tire pas la langue comme l'affirme la citation mais la voici :

 On voit bien le bâton mais peu le roi sodomisé, hélas ! Peut-être Viollet-le-Duc (et le sculpteur) se sont-ils inspirés de l'exécution d'Édouard II d'Angleterre que ses ennemis ont, dit-on, assassiné en le sodomisant avec une tige d'acier rougie au feu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire