lundi 13 décembre 2010

Marie revue et corrigée

C'est la présentation de l'article (ici) qui porte sur Marie, la mère de Jésus, dans le numéro le plus récent du magazine « Books » (voir la page couverture ci-bas).
Le tableau est de Joos Van Cleve (qui aimait beaucoup peindre les seins nus) et il se trouve au Metropolian Museum de New York.
Le texte de présentation que vous ne pouvez peut-être pas vraiment lire est celui-ci:

Elle est plus présente dans le Coran que dans les Évangiles. Son culte est venu d’Orient. Femme au foyer, madone ou pietà, sa figure a varié au fil des époques, nourrissant des querelles religieuses, l’antisémitisme et aujourd’hui une réaction d’agacement. N’aurait-elle pas, finalement, surtout servi d’alibi à la domination masculine ?

Évidemment, le fait (inconnu de moi) que Marie est plus présente dans le Coran que dans l'Évangile (où elle est plutôt maltraitée par Jésus) milite en faveur de l'hypothèse selon laquelle elle a surtout servi d'alibi à la domination masculine sur les religions d'ascendance sémite.
Je vous parlerai à nouveau de cet article éventuellement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire