jeudi 22 octobre 2009

Pressante question sur la discrimination en fonction du sexe

Pressante question de Christiane Laforge () sur son blogue («Orage sur Océan») concernant l'égalité véritable des sexes au Québec et au Canada, laquelle semble souffrir de graves exceptions malgré sa proclamation par toutes les Chartes.
(La note présente en même temps une magnifique reproduction de la Proclamation de la nouvelle constitution canadienne faite sans l'accord du Québec comme état fédéré en 1982. Je ne puis m'empêcher de reproduire à mon tour la partie supérieure de cette proclamation qui montre bien, premièrement, que le
Canada est le dernier pays du Nouveau Continent à avoir un souverain européen comme chef d'état et, deuxièmement, que la présence des Francophones dans son Dominion canadien, a forcé la monarque anglaise à revenir au français, la langue de ses ancêtres normands à qui elle doit son trône, du moins nominalement).
Voyez:

(Cliquez l'image pour mieux voir ce que
j'appellerais la «médiévalité» de cela,
typique des institutions anglaises.
Mais cela est encore plus frappant dans le
texte complet présenté
)

La question de Christiane Laforge se pose avec acuité, au moment ou, pour des raisons religieuses, quelqu'un peut demander que ce ne soit pas une fonctionnaire qui lui fasse passer l'examen de conduite automobile, par exemple, ou que ce ne soit pas un médecin de sexe féminin qui l'examine (et vice-versa).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire