jeudi 28 août 2008

L'indépendance politique pour tous les peuples qui la désirent (et pour tous ceux qui sont menacés)

On ne peut être contre la vertu ou contre le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
L'Occident (à quelques exceptions près) avait bien raison de reconnaître l'indépendance du Kosovo, pour cause de tentative de génocide de la part de la Serbie.
La Russie avait tort de ne pas le faire par solidarité orthodoxe (les Russes comme les Serbes -comme les Grecs- sont de religion orthodoxe).
L'Occident a tort de ne pas reconnaître l'indépendance de l'Ossétie (je souhaiterais que l'Ossétie du Nord, sous domination russe, en fasse partie) et de l'Abkhazie et la
Russie a raison de le faire car le génocide est autant à craindre de la part de la Géorgie (qui a donné naissance à Staline, comme on sait).
Le principe de l'intangibilité des frontières est futile.
Naturellement tout le monde est de mauvaise foi, aussi bien ceux qui reconnaissent que ceux qui ne reconnaissent pas.
Quand l'Union soviétique a éclaté, personne n'a évoqué l'intangibilité des frontières et tout le monde a reconnu l'indépendance des Pays baltes, de l'Ukraine, de l'Arménie, du Kazakhstan, du Kirghizistan et que sais-je encore.
Et je suis bien content que tous ces pays soient maintenant indépendants.
Quand la Yougoslavie a éclaté on n'a pas rechigné longtemps à reconnaître la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro (très récemment).
Et je suis bien content que tous ces pays soient maintenant indépendants.
Et qu'on n'évoque pas le nombre d'habitants pour nier le droit d'un peuple à acquérir son indépendance: le Monténégro, justement, a 684 736 habitants, le Luxembourg (depuis longtemps indépendant et riche) a 472 649 habitants et le Liechtenstein, 35 265 (vous avez bien lu: 35 265 habitants).
Je suis très heureux que le monde soit redevenu multipolaire et que les petits peuples puissent jouer un puissant contre un autre pour pouvoir exister.
L'intégration économique est la voie de la paix.
L'intégration politique, ou religieuse, ou linguistique est la voie du ressentiment, de la haine et de la guerre.
Il n'y a pas de peuples qui sont indignes d'être libres et d'autres qui sont dignes de leur nier le droit à la liberté.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire